Origines du futsal


Les raisons de l’apparition du terme futsal

Logo Federação Internacional de Futebol de Salão

Après le succès des premiers Championnats du monde de futsal organisés en 1982 par la FIFUSA à São Paulo au Brésil, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) menaça par la voie légale, de faire interdire à la Federação Internacional de Futebol de Salão (FIFUSA) par décision de justice, l’utilisation du terme football dans les appellations fútbol de salón (espagnole) et futebol de salão (portugaise) qui étaient utilisées depuis de nombreuses années par les membres de la FIFUSA pour désigner leur modalité sportive dans leur langue respective.

Il est important de préciser au lecteur que la présence du terme football dans ces expressions traditionnelles ne doit rien au hasard. En effet, le terme football a été conservé en référence au premier nom indoor foot-ball donné par Juan Carlos Ceriani pour désigner la nouvelle modalité sportive qu’il codifia en 1933, après la première Coupe du monde de football association (1930 – Uruguay).

C’est donc la menace de l’interdiction d’utiliser le terme football évoquée par la FIFA et son président João Havelange, qui a incité les membres de la FIFUSA à se réunir en Congrès à Madrid en Espagne au mois de juin 1983 pour décider de la meilleure réponse à donner face à de telles menaces.

L’enregistrement du terme futsal® par la FIFUSA en juin 1983

1930-bdo-juan-carlos-ceriani-createur-du-futsalPour éviter toute confusion avec le terme football qui désigne la modalité sportive du football association gouverné par la FIFA, les membres de la FIFUSA décidèrent de modifier l’appellation d’origine de leur propre modalité sportive créée et apparue en 1933.

C’est ainsi que le terme unique futsal a été choisi pour désigner universellement la modalité sportive née en 1933 et codifiée par Juan Carlos Ceriani sous le nom de indoor foot-ball et diffusée ensuite dans les pays sud-américains sous les appellations traditionnelles fútbol de salón (espagnole) et futebol de salão (portugaise) .

Le terme futsal a été déposé et enregistré (®) le 9 juin 1983 par les membres de la FIFUSA au greffe de Madrid en Espagne (protocole notarié n° 2534) pour désigner internationalement l’activité sportive d’origine sud-américaine créée par Juan Carlos Ceriani entre 1930 et 1933 sous le nom original indoor foot-ball, et dont la première codification comprenait 11 articles établissant les 4 principes fondateurs de cette nouvelle modalité sportive originale, qui est une synthèse équilibrée de 4 sports distincts, le handball, le basketball, le waterpolo tout en conservant du football, la seule motivation de marquer des buts avec une balle au pied.

L’intelligence de Juan Carlos Ceriani fut d’abandonner toutes les règles du jeu football et d’éliminer tous les comportements brutaux et agressifs liés aux contacts physiques autorisés dans le football, au profit des règles du jeu et des usages issus des sports de salle déjà codifiés à cette époque et qui valorisent l’adresse technique des joueurs en les protégeant des contacts physiques (sport d’opposition).

Mais le terme unique et universel futsal (fut–sal) était déjà utilisé bien avant 1983 par les membres de la FIFUSA. Son utilisation et sa création remonte à l’année 1956 où il est apparu naturellement par la contraction des deux principales appellations traditionnelles couramment utilisés dans l’espace hispanophone (fútbol de salón) et dans l’espace lusophone (futebol de salão).

La confusion entre le futsal (FIFUSA) et les football en salle (FIFA)

Indoor Soccer Game in MexicoIndoor Soccer Game in Mexico (Wikipedia)

La traduction littérale en français des expressions traditionnelles fútbol de salón (espagnol) ou futebol de salão (portugais) est le football de salon et non pas le terme impropre de football en salle qui est un nom générique qui désigne plusieurs variétés de football indoor1 (indoor soccer) avec des règles adaptées dans un espace couvert ou non et joué sur un terrain en pelouse artificielle (herbe synthétique de type Turf ou Astroturf) dont les dimensions réduites sont proportionnelles au terrain de football à onze, cernés ou pas par des murs ou des barrières ; et dont le nombre de joueurs est limité à 4, 5, 6, 7 joueurs (ou plus).

A la différence du futsal, aucune de ces différentes formes de football en salle ou de football indoor (indoor soccer) mises au point et diffusées par la FIFA ou d’autres organisations concurrentes, n’est parvenue à s’internationaliser dans plus de 100 pays et sur les cinq continents.

La spoliation de la FIFUSA et le plagiat du futsal par la FIFA

Les différentes formes de football en salle (indoor soccer) et plus particulièrement l’une de ses variétés de laboratoire apparue en 1980 et dénommée le football à cinq (soccer five, five-a-side) qui sont toutes des dérivés du football à onze (football association), ont été créées et diffusées volontairement à partir des années 80 par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), dans le but avoué et non dissimulé de concurrencer directement l’essor international du futsal gouverné par la FIFUSA, aujourd’hui AMF (cf. Circulaire FIFA n° 3512).

Le fait que la FIFA ait décidé en 1990 d’utiliser exclusivement le terme futsal appartenant historiquement et de droit à la FIFUSA-AMF pour désigner sa propre modalité du football à 5 (soccer five ou five-a-side) terme qu’elle a ensuite réservé avec malice à la pratique du football pour les déficients visuels3, a permis de créer la plus grande confusion dans l’esprit du public et du législateur qui ignorent tout des réels objectifs poursuivis par la FIFA et ses partenaires industriels (marketing).

Entre 1980 et 1990, la FIFA a progressivement modifié et adapté son football à cinq (soccer five ou five-a-side) pour créer un clone du futsal et l’enregistrer en son sein comme une forme de football diversifié pour en prendre le contrôle au niveau international en le réservant aux joueurs de football.

La défense de l’identité sportive futsal par l’AMF

Association Mondiale de Futsal - AMF

Association Mondiale de Futsal – AMF

Mais le subterfuge grossier du plagiat du terme futsal par la FIFA, qui est passé presque inaperçu en Europe, n’a pas trompé les institutions des pays sud-américains. C’est en Uruguay, pays où le fútbol de salón (futsal) a été inventé par l’argentin Juan Carlos Ceriani entre 1930 et 1933 et pays à partir duquel il fut diffusé à toute l’Amérique latine, que la défense de l’identité sportive a débouté l’ogre FIFA.

Après un procès qui aura duré 9 années, l’utilisation frauduleuse du terme futsal par l’Association Uruguayenne de Football (FIFA) a été condamné comme plagiat le 6 novembre 2007 par la Cour Suprême de l’Uruguay4 qui a réservé strictement son utilisation à la Fédération Uruguayenne de Futsal (AMF-FIFUSA).

Cette décision de la Cour Suprême Uruguayenne est très importante, car elle institue une jurisprudence au niveau international en faveur de la reconnaissance des droits patrimoniaux et historiques légués par héritage à l’Association Mondiale de Futsal qui perpétue depuis décembre 2002, l’ensemble du patrimoine intellectuel et le palmarès sportif de la FIFUSA. Elle inflige un sérieux revers à la FIFA et ses partenaires industriels, politiques et financiers, qui ne peuvent plus se prévaloir au niveau international de droits acquis de manière illégitimes sur la propriété du terme futsal, sa paternité historique et son identité sportive

Il appartient maintenant à ceux qui souhaitent enseigner la pratique du futsal aux citoyens du monde, dans le cadre de l’Association Mondiale de Futsal, de se prévaloir de cette décision et de la faire connaître à tous ceux qui, par ignorance ou intérêt personnel et particulier, souhaitent placer notre sport sous la tutelle de la FIFA, en nous privant du droit inaliénable de perpétuer dans le respect des règles édictées par l’AMF, la défense de notre identité sportive et culturelle, le futsal et ses valeurs, qui nous ont été légués en héritage par Juan Carlos Ceriani.

  1. Cf. source Wikipedia : Indoor Soccer. Parmi ces variétés, on peut citer le fútbol rápido développé par la FIFRA (Mexique, USA, Espagne), le Indoor football ou l’arena soccer ou le six-a-side football (ligues professionnelles aux USA : MISL, PASL-premier, PASL), le indoor lacrosse (Canada), le field lacrosse (USA) le showbol (Brésil), le futbol 5 (Argentine), le fútbol indoor (Espagne), le five-a-side football (UK), le six-a-side ou le minifootball développés par l’EMF (European Minifootball Federation),
  2. Source PDF : 1985-05-22-Circulaire-FIFA-n°351-A4-ESP. La circulaire FIFA n° 351 envoyée le 22/05/1985 par le Secrétaire général Joseph Sepp BLATTER à toutes les Associations nationales de football membres de la FIFA, enjoint les dirigeants du football à prendre par tous les moyens le contrôle des Associations nationales ou régionales membres de la FIFUSA. Elle est une preuve indéniable de la volonté non dissimulée de la FIFA de spolier les membres de la FIFUSA et d’imposer son clone, le football à cinq, pour plagier le futsal et le contrôler.
  3. le football à 5 de la FIFA est devenu officiellement en 2004, un sport paralympique aux Jeux paralympiques d’Athènes. L’ancienne dénomination était cécifoot qui perdure encore aujourd’hui pour désigner le football à cinq pour déficients visuels.
  4. Source PDF : 07-11-06-Uruguay-Jugement-AFU-FIFA est interdite utiliser Futsal par la FUF-AMF. Décision de la Cour Suprême de l’Uruguay dans l’affaire opposant l‘Asociación Uruguaya de Fútbol (A.U.F.) contre la Federación Uruguaya de Fútbol de Salón – FUTSAL® (F.U.F.). L’Association de Football Uruguayenne – AFU (FIFA) a été interdite d’utiliser le terme FUTSAL réservé à la Fédération de Futsal Uruguayenne – FUF (AMF-FIFUSA). Le 1er Jugement rendu en février 2006 a été frappé d’appel par l’Association de Football Uruguyanne (A.U.F.) mais a été confirmé par la 7ème Chambre du Tribunal Civil d’Appel – Cour Suprême – de l’Uruguay. La sentence ne peut plus être frappée d’appel et cette décision est applicable depuis sa notification aux parties le 06/11/2007.