LNFs 8ème journée : faillite collective du RFC 2


Après deux victoires importantes ses deux dernières semaines le RFC espérait bien finir l’année 2012 sur une bonne note face à Joga Bonito (lanterne rouge, avec 7 défaites en 7 matches en LNFs). Pour les RFCboys les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Changement de gymnase, changement de joueurs, et un public quasi inexistant… La magie du week-end précédent avec le Téléthon n’est déjà qu’un vague souvenir!!!

Dès les premières minutes de jeu les locaux n’y sont pas, mals placés et très brouillons… la sanction ne tardera pas à ce niveau de compétition (0-2 en 8 minutes). Joga Bonito continue a développer son jeu de « foot à 11 » plutôt efficace et se procure plusieurs actions dangereuses. Heureusement que Yannick ne rompt pas, bien aidé par Arnaud sur sa ligne à deux reprises. Le pressing des locaux n’est pas efficace. L’espoir revient à la 24ème lorsque l’arbitre accorde un pénalty au RFC pour une plancha sur Mika. Il se charge lui-même de transformer ce 6 mètres afin de ramener les siens aux vestiaires avec un but de retard (1-2). A la mi-temps le moral des locaux est touché mais tout le monde s’est qu’il ne faut rien lâcher et que notre force est le collectif. Plein de bonnes intentions, les partenaires du capitaine du jour et meilleur buteur du club Ludo vont vite déchanter sur un nouveau contre. Joga Bonito aggrave logiquement le score (1-3). Les RFCboys se cherchent et reviennent dans la partie par Gilles sur coup-franc après une belle combinaison à la 34ème puis dans la foulée par Eric de la tête (3-3). Le jeu se resserre mais 3 minutes plus tard les visiteurs obtiennent un pénalty sur une main dans la surface (3-4). Les joueurs de Joga Bonito sont relancés et vont étouffer le RFC en 6 minutes sur deux contres, un corner et une boulette de Yannick (8-3) à la 44ème. Arnaud marquera un 9 mètres en fin de match mais c’est finalement les franciliens qui remportent se match. Victoire méritée et grosse déception pour les romorantinais. Les RFCboys ne se sont jamais trouvés, beaucoup trop de maladresse dans leurs passes ou dans la finition et la défense était complètement désorganisée… voilà le triste résumé de cette 8ème journée de LNFs pour le RFC.

Merci à David et J.P Bourdaraud pour la table. Merci aux deux arbitres de Château-Renault. Merci aux quelques spectateurs (surtout les parents et le fils d’Arnaud).

Pour ma part j’ai du mal à digérer cette défaite et surtout les 8 buts (et j’assume totalement ma boulette du 8ème but). J’ai le sentiment d’un grand manque d’implication sur cette rencontre, une mauvaise communication et de concentration… j’espère que tout le monde réussira à se remotiver car la saison n’est pas terminée. Je me remet en question après chaque match (en faisant un défriefing personnel) et je pense que chacun devrait le faire.

La RFC Académy est la relève du club alors à nous de leur montrer l’exemple.

Yannick.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “LNFs 8ème journée : faillite collective du RFC

  • patator

    Je pense ke tu as très bien résumé le match !!!
    La remise en cause doit être collective et mais surtout individuelle.

  • ludo

    Bon résumé de ta part Yannick,rien à y ajouter puisque tout est dit…
    Je nous ai senti crispés,completement désorganisés et affolés à courir après le score.
    Alors que tout nous souriait contre Persan la semaine passée,là,les contres n’etaient pas pour nous,ni même la réussite…
    Joga Bonito a bien joué le coup,nous pas du tout,rien ne fonctionnait ou alors sur quelques sequences de jeu mais trop peu pour pretendre esperer recoller au score et l’emporter.Pas assez d’automatismes,de liant dans le jeu,un jour sans quoi….
    Pour ce qui est d’auto critique,je suis le premier à dire que je ne suis surement pas le plus technique du groupe,loin de là,mais pour ce qui est de l’envie,je pense donner le max à chaque fois.
    Voili voilou,la defaite est toujours aussi dure à accepter mais relevons vite la tête,la route est encore longue.